Premier Festival - Fête de la Laine Philolaine

Déjà 3 semaines ?!?!?! Mon dieu mais que le temps passe vite !! Il me semble que j'étais dans le Lot-et-Garonne la semaine dernière alors qu'avait lieu la première édition de la fête de la laine Philolaine et donc mon tout premier festival <3




Comment je l'ai découvert


En tant que représentante et distributrice de Artfil, mon travail est de vous présenter ces produits. Mais... En étant dans mon petit coin de France, c'est difficile de vous atteindre.

Certe, il y a Facebook et Instagram mais quand on parle de laine je trouve que c'est toujours plus agréable de toucher et voir les couleurs directement. Le meilleur moyen est donc de participer à des festivals !


J’ai découvert ce festival par hasard alors que je cherchais des festivals auxquels participer… Les mots-clés de la recherche facebook ont été « festival laine ».

Et c'est tout !

Philolaine est apparu, j’ai écrit à Claire et demandant s’il restait de la place et me voilà à attendre le dossier de candidature pour le festival…


J'ai alors reçu la charte de participation, dont le premier article est:

Philolaine a pour intention de proposer une journée chaleureuse, conviviale et créative à partager entre curieux et passionnés. Elle s’adresse au grand public et aux amoureux de la laine.

Nos objectifs :

  • Faire découvrir ou redécouvrir les pratiques traditionnelles, artisanales et ancestrales des étapes de préparation de la laine ou des fibres animales ou végétales : tonte, tri, lavage, cardage, filage, feutrage, tissage, tricot, crochet, teinture ...

  • Partager des savoir-faire et des techniques et les transmettre.

  • Promouvoir l’artisanat et les créations artistiques du tissu local et régional.

Nos valeurs : partage, bienveillance, transmission, créativité, curiosité. L’animal qui fournit sa matière première est considéré comme un partenaire et doit être traité avec respect et dignité.

Comment aurait-il été possible de refuser ? Rien que cet article représente tout ce que je cherche à créer et à partager alors, j'ai immédiatement renvoyé ma candidature.


Ensuite ça a été la préparation: commande de laine, tricoter des échantillons, imprimer des patrons et réfléchir à la présentation du tout !

Ma grosse panique à 5 jours du festival : je n'ai rien à afficher avec mon logo et nom d'entreprise 😱

Clairement je n'avais pas le temps de faire appel à une entreprise locale ni même des services en ligne...


Pas de problème:

  • je suis allée à Mondial Tissus pour trouver de la jute et un cordon en coton,

  • j'ai embauché ma mère pour couper et coudre les fanions,

  • mon mari pour découper les pochoirs,

  • tandis que je peignais les lettre.

Un beau travail d'équipe qui a payé 💕




Mon Stand


Dans un joli coin de la salle en rentrant j'étais là avec mes belles pelotes et modèles : 2 tables pleines de la base Belle dans de nombreuses couleurs, les échantillons de Reyna / Rayon de Soleil / Hazardous Stripes pas loin. Il y avait aussi le portant avec la base Solo dans une sélection de 10 couleurs assorties pour faire le châle Valensole.

J'avais des mini-pelotes de 5 et 10gr pour les cols et bonnets de la Cowlection aussi.

Un tableau avec un récapitulatif des prix.




💖Je profite de ce post pour remercier toutes les personnes qui sont venues voir le stand, qui ont posé des questions et qui ont tant aimé la laine 💖.


Parmi les visiteurs, mon grand-père !



« Tu fais la marchande ?? »

Mon pauvre petit Pépé, je lui en fait voir de toutes les couleurs. Des études en sciences qui m’amène a quitter la maison à 19 ans. Une carrière qui m’amène au Canada, en Belgique et encore au Canada pour 5 ans. Puis de retour en France, je « marchande » de la laine…

Cela doit être difficile pour lui de comprendre autant de changements et de revirement, alors quand il me voit dans un festival de la laine, il doit se poser beaucoup de questions...


Mais une chose est sûre, il a vu de belles choses et qu’il y a une réelle envie de retour au terroir, aux connaissances d’antan pour valoriser des matières et techniques qui ont une réelle valeur financière pour :

  • Les éleveurs en vendant de la matière première renouvelable,

  • Les entreprises de filatures en créant le fil,

  • Les teinturiers en créant les couleurs,

  • Les mercières, boutiques… en vendant ce produit fini,

  • Les tricoteuses qui ont du plaisir avec de belles matières naturelles qu'elles peuvent ensuite vendre à leurs tours.

Mais sans que parler argent, il y a une valeur humaine à se rencontrer, à échanger, à partager et à perpétuer les valeurs et traditions.


Les autres découvertes

Je réalise que je n'ai même pas pris de photo ni les cartes d'autres exposants... 😢😢

Mais j'avais la Ferme de Comberne juste à côté de moi et les odeurs de 🌺 lavande 🌺 ont été un régal.

Ma voisine faisait du tissage et des travaux sur cuir, des merveilles de couleurs et douceur.

@FocalZéro a fait un beau reportage photos 👇.


Ce week-end de festival a aussi été l’occasion de voir ma famille et ma tante <3 a retrouvé ce cahier de broderie, imagine à quel point il est vieux, le prix est en Francs !!!


C’est un abécédaire, mais il y a plein de dessins, de frises et même une croix en perspective !! Et je me suis dit que certains des dessins iraient très bien sur l’encolure d’un pull 😉.


A nouveau, merci à tous ceux qui se sont déplacés et qui ont eu un bel intérêt à tous les stands du festival.


A bientôt pour de nouvelles aventure et bon tricot !


Sidney

12 vues